En ce moment au Domaine

Des vignes et des fleurs ...

Des vignes et des fleurs ...

Juin 2018
 

En ce moment, les émotions font le grands 8. Les journées sont belles et ensoleillées, les températures montent et la vigne est magnifique. Puis arrive la fin de journée et le ciel bleu clair aux nuages moutonneux s'assombrit pour laisser place aux couleurs d'encres. Les yeux rivés sur le ciel ou sur "l'appli" météo France on scrute avec la boule au ventre les orages qui arrivent ... Ce sera quelques gouttes? rien de grave ... Ce sera une pluie diluvienne? il faut recommencer le traitement bio lessivable ... Ce sera ? ... non je ne préfère même pas prononcer le mot par superstition, horrible Voldemort de la vigne, on va croiser les doigts, serrer les fesses et se dire que le drame ne peut pas recommencer chaque année ...
Aller, l'herbe pousse (un peu trop) mais les fleurs sont belles et les grappes prennent des baies de la taille d'un grain de plomb ...



Le printemps, les plantations ...

Le printemps, les plantations ...

avril 2018
 

Il y a presque un an le moral était en berne, nos espoirs de récolte envolés non pas en fumée mais en gelée ... La vigne était pourtant belle et en avance, mais ce matin de 29 avril 2017 les feuilles étaient noires et craquantes sous les doigts et nos larmes roulaient sur des joues empourprées par la colère et l'impuissance.
Mais une année en chasse une autre et ses mauvais souvenirs avec, ce matin la vigne est belle, elle est moins en avance que l'an passé mais elle brille comme on dit ! On scrute la météo, et on se rassure sur les températures clémentes des semaines à venir mais toujours avec cette sensation d'apesanteur face à dame nature.
En avril, tu te découvres d'un fil le temps des plantations alors gare aux premiers coups de soleil et aux jolies traces de "Marcel".
Les copains arrivent en masse, le fichon et la fourchette à la main, toi tu n'as qu'à préparer un bon casse-croûte et sortir des quilles fraîches pour abreuver les travailleurs. Et c'est parti pour une journée de plantation. Et dans quelques décennies, quand nos cheveux seront blancs ou absents nous entendrons encore dans l'air de cette parcelle de vigne nos discussions grivoises et nos rires de copains. C'est un peu pour ça que nous sommes vigneron·ne·s ...




 



Repos hivernal

Repos hivernal

décembre 2017
 

Un jour neige, un jour soleil, un jour pluie, un jour grand froid ... Ce n'est pas si mal finalement pour que le sol travaille sa souplesse et se débarrasse de ses "vermines". Nous on s'adapte, on met les bottes fourrées, le bonnet, la parka, France Inter dans les oreilles, on s'équipe de notre sécateur, de la pioche et c'est parti pour tailler tout l'hiver.
J'aime cette ambiance, pendant la taille on ne pense pas aux intempéries qui menacent nos récoltes, ni au vin qui nous manque déjà ou encore à tous les papiers administratifs de fin d'année qui nous narguent au bureau. La taille c'est mécanique, ça avance tout seul ou presque. Cette année, les parcelles gelées du mois d'avril nous font un peu réfléchir quant au choix de la baguette à garder, les vignes grêlées, elles, sont encore plus compliquées à tailler car les impacts laissés pas les glaçons ont sérieusement fragilisé les sarments. Et puis le soleil disparait rapidement en fin de journée, on plisse les yeux pour finir le rang et enfin on lâche un "ch'ai pas toi mais moi j'y vois plus rien !" Alors c'est l'heure de rentrer, de faire un tour au bureau ou alors de se faire un bon thé bien chaud à la place, les papiers on les regardera demain matin ...



"ça malote"

octobre 2017
 

Alors que les vignes se teintent de leur parure d'automne, que les dernières grappilles résistent aux grives et que les lièvres détalent entre nos rangs en narguant le chasseur malhabile , le vin lui "malote" tout doucement dans son fût. Il crépite doucement si l'on tend l'oreille, il s'agit de la phase de fermentation malo-lactique, d'où l'expression "maloter". C'est la transformation de l'acide malique en acide lactique par des bactéries naturellement présentes dans le vin. L'acidité baissera donc tout doucement pour donner un vin rond et harmonieux...



L'élevage ...

L'élevage ...

octobre 2017
 

Toutes les bonnes choses ont une fin ... les cuves sont lavées, le pressoir et les tuyaux sont rangés. Seul le bruit du vin en fermentation nous distrait l'oreille, à condition de se pencher au dessus d'un fût. Le temps de l'élevage est arrivé, comme des enfants, il faut du soin, de l'attention, de la bienveillance, des doutes et des décisions... Affaire à suivre ...



__________
Tire bouchon à levier

Envie de nous rencontrer ?

Venez déguster nos vins à la Cave du Domaine Chasselay !