Notre travail,
      notre passion



Vins bien élevés  Des vins bien élevés !


Créateur et alchimiste, le vigneron transforme les fruits de la vigne en un formidable nectar doté du pouvoir de ravir nos papilles et d’exalter les plaisirs de la table.
Notre vie est rythmée par les saisons, l’évolution de la vigne et du vin… Et ponctuée par la joie de déguster (et faire déguster) nos vins.
Bref, un vrai travail de patience de la taille à l’élevage, parfois ingrat mais finalement toujours valorisant.

Pas de doute, on ne peut être vigneron sans passion !

Tonneaux empilés

Du vin, du bon, du bio

Vignes et ciel du Beaujolais

Zéro désherbant. Zéro produit chimique de synthèse : c’est ainsi que nous « traitons » nos vignes et élevons nos vins, dans le respect du cahier des charges Agriculture Biologique (AB) !

Tous nos raisins sont vinifiés sans sulfites. Nous pouvons en ajouter une dose minimale à la mise en bouteille des vins de garde afin d’optimiser leur conservation dans votre cave (voir mention sur l’étiquette).

Si vous passez nous voir au Domaine, vous remarquerez la présence de haies bocagères et de bandes fleuries sur nos parcelles de vignes. C’est notre manière de favoriser la biodiversité, de lutter contre l’érosion et de préserver la faune auxiliaire, mais également de protéger nos vignes des transferts de produits phytosanitaires de nos voisins conventionnels.

Nous prêtons également une attention particulière au calendrier lunaire, aux saisons et à la méteo pour travailler notre terre et nos vins dans le respect de leurs rythmes biologiques.

Et surtout, nous n’utilisons que des traitements à base de cuivre, de souffre, de tisanes de plantes (ortie, presles, consoude …), et d’huiles essentielles !

Notre travail au rythme des saisons

« Et sinon, à part les vendanges, vous faites quoi le reste de l’année ? »

Un client, une fois.

En fait, on bosse pas mal ! Nous effectuons même la plupart des travaux sur nos vignes à la main, excepté les labours et traitements, réalisés au tracteur… si la météo le permet. Sinon, c’est à la pioche et au pulvérisateur à dos !


En hiver

La taille.

De janvier à mars, nous taillons « en Guyot simple » le Chardonnay, le Pinot Noir et les jeunes vignes de Gamay (jusqu’à 10 ans). Sur les pieds de Gamay de plus de 10 ans, la taille « en Cordon de Royat » privilégie un rendement faible, pour préserver la qualité du raisin.

L’apport organique naturel.

Selon les années et les besoins de chaque parcelle, nous apportons à nos vignes des éléments organiques naturels pour favoriser leur bien-être.

Les labours.

Mécanique ou manuel, le labour permet de réguler l’enherbement naturel. On laisse pousser les plantes (trèfles, mouron, véronique, pâturin, liserons…) qui réduisent les risques de maladie et l’érosion, sans les laisser étouffer les ceps ! Le tout selon la météo du millésime.

Taille des vignes

Au printemps

Ebourgeonnage

Labours toujours.

On continue à maîtriser l’enherbement naturel !

L’ébourgeonnage et l’épamprage.

On supprime les bourgeons en doublons et ceux qui ne donneront pas de fruits afin de concentrer la sève vers les futurs raisins et de diminuer le feuillage près du sol (ce qui limite l’apparition de certaines maladies). Cette opération permet de répartir la charge des futures grappes et ainsi de privilégier une récolte de qualité, car bien aérée !

En été

Le relevage.

On « lève » la végétation pour l’installer sur une structure palissée (fils + piquets). Cette technique permet, entre autres, une meilleure répartition des feuilles et des grappes, donc une meilleure aération et un meilleur ensoleillement. Opération renouvelée plusieurs fois au cours de l’été !

Les traitements.

Qui dit culture biologique dit prévention : la sensibilité de la vigne aux ravageurs et aux maladies dépend étroitement de son état physiologique général, et donc de son « mode de conduite ». Et c’est là qu’une bonne connaissance de la nature s’impose ! Il ne s’agit pas simplement de choisir les produits agréés par le cahier de charges AB mais aussi d’observer, évaluer et prédire les éventuelles attaques par l’agrométéorologie (agriculture + météo).

Les labours.

Encore !

Vignes en été

A l’automne

Début des vendanges Vendangeurs

Les vendanges.

Nous y voilà ! Ce n’est qu’après un minutieux contrôle de maturité que nous programmons le début des vendanges. Pas moins de 50 saisonniers équipés de sécateurs, seaux et hottes nous aident alors à ramasser les fruits de toute une année de labeur avec un enthousiasme qui ne tarit pas d’année en année !

La vinification.


Schéma de vinification
Cliquez pour agrandir

A l’issue de manipulations douces et rapides (c’est capital !), les raisins fraîchement ramassés arrivent à la cave… Chaque parcelle donne une identité particulière à son jus et notre technique de vinification naturelle et sans sulfites laissera s’exprimer pleinement terroirs et cépages.
Voir le schéma de vinification

L’élevage.

Dans le bois uniquement (fûts, foudres et cuves), durant 6 mois à 1 an !

Tire bouchon à levier

Envie de nous rencontrer ?

Venez déguster nos vins à la Cave du Domaine Chasselay !